( 8 octobre, 2009 )

Je cours!

Je cours à la rencontre des mots 

Pour chanter la faveur de ton regard 

Soudain, dans tes yeux, le monde est beau 

Et le bonheur me surprend sans crier garde. 

J’ai écrit sur les feuilles d’un arbre 

Une belle nuit, une nuit de douceur 

Si la vie est une essence, tel un parfum 

Je  me noie dans les effluves de ton cœur. 

Ma nuit, la belle nuit lancinante 

Je surprends une larme ruisselante 

Bel oiseau si tu vois mon amour 

Accours ! Je te prie à mon secours. 

Vis ! Puissé-je mourir après toi 

Ma pérennité souffre ton absence en moi 

Comment le jour peut-il pointer à l’horizon ? 

Si ton soleil refuse sa lumière à ma prison. 

Si la vie est un jardin 

Ton nom est celui d’une fleur 

Ta présence est un bel instant 

Qui éclaire tous mes rêves de  printemps. 

Pas de commentaires à “ Je cours! ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|